Penser les affects, des scolastiques aux neurosciences

Source : ENS Lyon

TR Affects2Table ronde
Dans le cadre du colloque international « Theorica 3 : La théorisation de l’amour dans la péninsule ibérique au Moyen Âge et à la Renaissance »
le 26 novembre 2014
18-20 h

Lieu(x) :

Site René Descartes – 15 parvis René Descartes Amphithéâtre Descartes

Table ronde organisée dans le cadre du colloque international « Theorica 3 : La théorisation de l’amour dans la péninsule ibérique au Moyen Âge et à la Renaissance », organisé par Carlos Heusch (ENS de Lyon, UMR 5648 – CIHAM), avec la collaboration de Jimena Gamba (U. Salamanca), Mélanie Juste (ENS de Lyon – CIHAM) et Irene Salvo García (CNRS – CIHAM).Pour beaucoup, au Moyen Âge, l’amour était une question « scientifique ». Qu’en est-il aujourd’hui ? Que dit la science au sujet des affects ? C’est ainsi qu’est née l’idée de réunir autour d’une table des neuroscientifiques dont les recherches concernent l’activité cérébrale liée aux affects (émotions, regard, plaisir, amour…) et des médiévistes fins connaisseurs des écrits théoriques médiévaux sur ces mêmes questions.

Le but de la rencontre n’est pas tant celui d’une mise en regard de la « fable scientifique » médiévale avec la « vérité scientifique » de l’ère de l’électrode, mais celui, certes intellectuellement plus risqué, de la recherche de convergences dans la démarche intellectuelle, dans les conceptions de l’homme que sous-tendent les questions que les chercheurs d’avant et ceux d’aujourd’hui se posent dès lors qu’ils se mettent à « penser » les affects. Au-delà des déterminations épistémologiques de chaque période historique, que nous apprend sur l’être humain le questionnement sur la façon dont son corps et son esprit réagissent face au monde qui l’entoure ?

Table ronde modérée par Carlos Heusch, avec la participation de :

  • Nathalie George, neuroscientifique (CNRS, UPR640 Cogimage)
  • Stéphanie Dubal, neuroscientifique (CNRS, USR3246 Centre Émotion)
  • Damien Boquet, médiéviste (U. d’Aix-Marseille, UMR TELEMME)
  • et Jesús Rodríguez Velasco, médiéviste (Columbia U., New York).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *