Archives de catégorie : Non classé

Le régime des passions par Raphaël Enthoven au Théâtre de l’Odéon

Source : France Culture

Samedi 25 janvier à 15h à l’Odéon =-Théâtre de l’Europe
Le Régime des Passions
En partenariat avec l’Odéon-Théâtre de l’Europe.

Rencontres philosophiques préparées et animées par Raphaël Enthoven, assisté de Julien Tricard.

Épicure
le plaisir

avec Jean Salem, textes lus par Julie-Marie Parmentier et Georges Claisse

« Jamais il n’est trop tôt ou trop tard pour travailler à la santé de l’âme. »

C’est de ne pas méditer sur les causes de leur malheur que toi, l’homme, tu peux souffrir. Tes extravagances provoquent chez toi les plus grandes douleurs. La peur de la mort place l’angoisse et le malheur à l’intérieur même de ta vie. Comment guérir les maux de ton l’âme? Le plaisir épicurien est tout le contraire d’un libre débordement des passions. Il est le résultat d’un exercice de mesure par lequel tu décideras quoi t’autoriser, et quoi t’interdire. Vivre bien est un art qu’il te faut pratiquer pour comprendre ce que ta vie a d’impérissable. Alors seulement, « tu vivras comme un dieu parmi les hommes » (Lettre à Ménécée).

Informations pratiques
Grande salle, le samedi à 15h.
Plein tarif 10€, Tarif réduit 6€
Renseignement les.bibliotheques@theatre-odeon.fr

Raphaël Enthoven poursuit le cycle de rencontres philosophiques qu’il anime à l’Odéon depuis plusieurs années.

 

Peut-on reprocher au philosophe d’être un homme ? De connaître le bien et de l’approuver, tout en suivant le mal ? D’avoir, sur le papier, remède à tout et, en pratique, mal au monde entier ? Autant reprocher à l’esprit d’avoir un corps. Si toute philosophie est un peu la confession du philosophe (dans la mesure où le système qu’il se donne sert également de paravent à ses passions), alors évoquer le «régime des passions», c’est en venir à la racine des idées.

Mark Amsler, Affective Literacies: Writing and multilingualism in the later Middle Ages. Turnhout, Brepols, 2012.

Compte rendu de Xavier Biron-Ouellet

Récemment, les historiens de l’émotion ont pu remarquer la parution d’un nouvel ouvrage au titre attractif : Affective literacies : Writing and multilingualism in the later Middle Ages. L’auteur, Mark Amsler, est senior lecturer au département d’Anglais de l’université d’Auckland en Nouvelle-Zélande. Dans ce livre, il adopte les concepts et approches des New Literacy Studies et de la sociolinguistique historique afin d’analyser la manière dont l’écriture et la lecture « créent » des sujets littéraires et des cultures textuelles dans les écrits multilingues. L’auteur cherche à analyser comment les différents modes d’accès aux textes et de construction d’identité sociale fonctionnent selon des stratégies métacognitives et des pratiques linguistiques, afin de comprendre comment les luttes discursives, les différentes communautés linguistiques et les pratiques littéraires changeantes informent les cultures textuelles et les formations sociales dans le nord de l’Europe entre 1150-1510.

Malgré ce programme stimulant, l’historien des émotions ne peut qu’être déçu de constater que le concept de littéracie affective n’est qu’une notion secondaire dont il n’est question que dans un seul chapitre du livre. Dans le cadre de cet unique chapitre, le terme est utilisé pour décrire comment le sujet développe des relations physiques et somatiques avec les textes dans le cadre de ses expériences de lecture. La notion de littéracie affective sert donc à dénoter un champ de réponses émotionnelles, spirituelles, physiologiques et somatiques qu’un lecteur peut produire pendant l’acte de lecture. De fait, ce concept doit être compris en fonction de ce que les médiévistes, surtout anglo-saxons, nomment la piété affective du bas Moyen Âge. La lecture affective liée à la dévotion – soit le fait de baiser les images, pleurer, s’évanouir en lisant, etc. – transgresse la frontière entre le lecteur et le divin et construit un type personnel d’expérience et d’expression religieuses. Toutefois, M. Amsler veut élargir la sphère d’application de ce concept en affirmant que la lecture affective n’était pas entièrement délimitée par l’expérience dévotionnelle ou religieuse et qu’elle est à l’œuvre dans l’acte de lecture laïc. L’auteur argumente alors que la lecture affective chez les laïcs défie les idéologies traditionnelles de lecture. L’attitude affective face à un texte rend la relation texte-lecteur dynamique et confère un « literate power » à ces lecteurs laïcs, leur permettant de transgresser et de déranger les cadres traditionnels et orthodoxes de la littéracie, organisés autour de l’exégèse cléricale et de l’autorité ecclésiale.

Malheureusement pour l’historien de l’émotion, Amsler ne reprend pas ce concept pour analyser les textes de Chaucer, Christine de Pizan, Dante, Margery Kempe, Érasme et le Juif converti Hermann de Scheda; il préfère plutôt la notion de « retexting ». Inspiré du vocable latin retexere, Amsler définit ce terme clé en tant que geste d’écriture et de lecture against the grain, hétérodoxe aux usages traditionnels. Ainsi, l’attitude affective du sujet face à son objet textuel n’est qu’une facette potentiellement subversive parmi d’autres et elle n’est jamais clairement définie et/ou analysée pour elle-même. L’auteur reconnaît d’ailleurs cette situation dans sa conclusion et affirme explicitement que, sans la préférence éditoriale, il aurait nommé son livre Retext plutôt que Affective literacies. Ce qui exprime bien mieux le contenu de l’ouvrage.

Une introduction à l’histoire des émotions : webinar le lundi 4 novembre avec Barbara Rosenwein, William Reddy, Thomas Dodman, Piroska Nagy

C’est sur le site H-France, lundi à 21h heure européenne, 15h: voici les instructions ;

I am excited to announce H-France’s fall webinar.  Designed particularly for graduate students, H-France webinars are open to anyone.  The fall webinar is scheduled for 4 November 2013 at 3:00 pm e.t. and will last for 90 minutes.

The topic for the fall webinar is « Emotions in History:  An Introduction. »
\
William Reddy, Duke University, will lead the webinar, and he will be joined by three additional scholars:
Barbara Rosenwein, Loyola University of Chicago
Thomas Dodman, Boston College
Piroska Nagy, Université du Québec à Montréal

The webinar will be moderated by Darrin McMahon, Florida State University.

The readings for the seminar and questions to consider related to the readings are listed below.

We would encourage you to include the webinar in any appropriate graduate course that you may be teaching and recommend it to your graduate students and to your colleagues.
Instructions are provided below as to the procedures to sign into the webinar.

Best Wishes,
David K. Smith
H-France Editor-in-Chief

Webinar Readings:
Available online:
Barbara Rosenwein, « Problems and Methods in the History of Emotions, » Passions in Context:  Passions in Context: Journal of the History and Philosophy of the Emotions 1:1 (2010) online.
Available on the H-France password protected site:
Username:  H-France
Password:  Warsofreligion
Thomas Dodman, « Un pays pour la colonie: mourir de nostalgie en Algérie française, 1830-1880, » Annales. Histoire, Sciences Sociales 66:3 (July 2011)
http://ux1.eiu.edu/~dksmith/private2/Dodmanarticle.pdf
Piroska Nagy, “Towards an Empire of Emotion in Early Medieval Francia.
http://ux1.eiu.edu/~dksmith/private2/Nagyarticle.pdf
Piroska Nagy, « Towards an Empire–Handout »
http://ux1.eiu.edu/~dksmith/private2/Nagyhandout.pdf
Nagy’s work is the oral text of a presentation given at King’s College London and University of Leeds based upon is forthcoming book
Available through JSTOR and Cambridge Journals Online:
Fredric L. Cheyette and Howell Chickering, “Love, Anger, and Peace: Social Practice and Poetic Play in the Ending of Yvain,” Speculum 80(2005):75-117.

Questions for the Webinar:
1.  What are emotions?  Does adopting a current definition work, for example, one derived from psychology or neuroscience?  If not, what does?
2.  How can we account for the rise of interest in the history of emotions?
3.  What are the ways in which a historian can « get at » emotions? Are notions like « emotional regimes, emotional communities, and emotional societies » useful?
4.  Do the emotions of particular individuals fit into the history of emotions?  If so, why? If not, why not?
5.  How can a history of emotions contribute to our knowledge of history ? For example, how are emotions involved in historical change?

Instructions for Joining the Webinar:

The instructions are given step-by-step, but many of you will find the process easy to implement simply by following the instructions in various dialogue boxes.

What do You Need:
         1.  A computer with internet access and with Java installed. Most will already have Java installed, but if not, it may be freely installed from the following site:  http://www.java.com/en/download/index.jsp
2.  Earphones or a headset to participate in the webinar.

To Simply Watch the Webinar:
         1.  Simply follow the directions for Step 1-4 (Note:  If only watching the webinar, your speakers should automatically sync to the webinar system.  If they do not and you cannot hear anything, you will need to run Audio Steps 1-3).

To Open the Blackboard Collaborate Program
         1.  Click on link for the webinar:  https://sas.elluminate.com/m.jnlp?sid=2007081&password=M.2A7D037D580D48E5AA4ED687FD07BA
2.  Enter your first and last name.  Click “Log In”
Note:  You may be asked to update your version of Java, but this is likely not necessary.  If you do not have Java installed, the system may prompt you to install Java or may simply stall at this point.  If the program stalls, go to the Java site listed above and install Java and then start over (including re-starting your computer after the Java installation).
3.  The Blackboard Collaborate program should open.  You might be asked  to identify your type of internet connection.
4.  To enlarge the Audio & Video panel (which will be in the upper left of the Blackboard Collaborate screen), simply go to the drop down menu in the top right hand corner of the « Audio & Video » panel.  Click the drop down menu and at the bottom of the menu click « Detach Panel. »  The panel will the appear in the middle of the Black Board Collaborate screen.  Enlarge the panel by dragging the edges of the panel.

To Activate Your Audio (Speakers and Microphone)
        1. Click “Tools” at top of the Blackboard program.  Then in drop down menu highlight “Audio” and then in the extension menu click “Audio Setup Wizard.”
2.  Select your speaker device and click “OK” – then you can adjust your speaker volume. Click “Play” to hear a message to adjust your volume.
3.  Once the message has ended, a new dialogue box appears.  If you can hear the message at an appropriate volume, click “Yes.”  If not, click “No” and follow directions to resolve problem.
4. Once speakers are set (i.e., you have clicked “Yes” ), a dialogue box will appear to set your microphone level.  Select your microphone and click “OK.”
5. Then click record and “speak” (You should see a green light bar that indicates that your voice is being recorded).  Once you have recorded for a few seconds, click “Stop”
6. A dialogue box will appear.  Click “play” to hear your recording.  If the recording is too soft or loud, click “No”, which will allow you to alter the recording level.
7. Once the recording volume is adequate, click “Yes” and a dialog box will appear.  Click “OK” and the Audio Set Up is now complete.
8. Click the « Talk » bar at the bottom of the « Audio & Video » panel to activate your microphone.

To Activate Your Video
        1. At the bottom of your « Audio & Video » panel, click the « Video » bar.  Your image should appear on the « Audio and Video » panel.
2. If your image does not appear, click “Tools” at top of the Blackboard program.  Then in drop down menu highlight “Video” and then in the extension menu click “Camera Settings. »
3. Change your camera setting under the « Select Camera to Use » drop down menu.  The click the « Video » bar at the bottom of the Audio & Video » panel.  Repeat these steps until you select the camera/webcam that will send out your image.

Transformationen der Gefühle Philosophische Emotionstheorien 1270-1670 (Dominik Perler)

Source : fischerverlage.de

417O-xMRpyL._

 

Dominik Perler, Transformationen der Gefühle Philosophische  Emotionstheorien 1270-1670, S. Fischer Verlag, Frankfurt am Main 2011

Was sind Gefühle? Um diese, in der aktuellen Philosophie heiß umstrittene Frage zu beantworten, geht Dominik Perler einen philosophiehistorischen Weg: Er diskutiert die Theorien von Thomas von Aquin, Duns Scotus, Wilhelm von Ockham, Montaigne, Descartes und Spinoza, um einen neuen Blick auf die gegenwärtigen Debatten zu werfen. In seinem überaus klar und verständlich geschriebenen Buch zeichnet er nach, wie sehr sich der theoretische Rahmen zur Erklärung von Gefühlen verändert hat und damit gleichzeitig die Frage, wie man seine Emotionen kontrollieren kann. Der große Reichtum dieser Debatten, zeigt Dominik Perler, eröffnet ganz neue theoretische Zugänge zur alten Frage: Was sind Gefühle?

Émotions situées : espaces publics

Source : Calenda

Résumé

Les émotions sont le plus souvent pensées comme des sentiments privés ou des changements physiologiques. Elles sont parfois observées grâce aux réactions physiques qui les trahissent de façon involontaire, ouvrant une fenêtre sur un monde secret et intime. Cette conception a justifié la tendance dans l’étude des comportements en public à négliger la dimension émotionnelle de l’ordre de l’interaction, au profit d’une conception souvent stratégique de l’agent. Pourquoi ne pas penser, à l’inverse, que les émotions existent de façon première comme une transaction entre un agent et sa situation ? Motivées par un différentiel entre attentes et perception, elles se réaliseraient par un ajustement d’une relation troublée à la situation. Dans son pouvoir de transformation de la situation, ce travail émotionnel est observable dans les espaces publics.

Annonce

Programme

Le séminaire se déroulera à l’EHESS ; il se tiendra une fois par mois, d’octobre 2012 à juin 2013, le jeudi de 10h à 12h.

Les intervenants enverront un texte qui sera diffusé au préalable et discuté en séance après une courte présentation de rappel.

Les personnes qui souhaiteraient recevoir une copie du texte support peuvent le demander par email à martin_aranguren@yahoo.com

25 octobre 2012

  • Martin Aranguren & Stéphane Tonnelat, « La force des émotions faibles : les modes de résolution des torts causés par les contacts physiques dans le métro parisien »

Discutants : Carole Gayet-Viaud, Isabelle Richard

22 novembre

  • Alexandra Bidet & Erwan Le Mener, La perception des sans-abri

Discutants : Arianna Lovera, Long Pham Quang

13 décembre

  • Pierre Livet, La dynamique des émotions

Discutants : Antoine Bocquet, Jean-Philippe Heurtin

17 janvier 2013

  • Virginie Milliot, « L’insupportable saleté des autres. Réactions habitantes à l’appropriation informelle de la rue »

Discutants : Perrine Poupin, Heitor Frugoli

14 février

  • Louis Quéré & M. Aranguren, « L’approche pragmatiste : les émotions comme transactions »

Discutant : Roberto Frega, Stefania Ferrando

14 mars

  • Héloïse Nez, « Les émotions dans le mouvement des Indignados »

Discutant : Albert Ogien, Angelo Montoni

18 avril

  • Frédérique Chave, Les situations d’urgence dans la rue

Discutant : Cédric Terzi

16 mai

  • Carole Gayet-Viaud,  « Émotions et sens moral dans l’interaction entre inconnus »

Discutant : Gérôme Truc

20 juin

  • Cédric Terzi et Smaïn Laacher, Les émotions dans l’enquête

Discutant : Jocelyne Arquembourg

Amour et désamour du prince du haut Moyen âge à la Révolution française

Amour et désamour du prince
du haut Moyen Age à la Révolution française
Josiane Barbier, Monique Cottret, Lydwine Scordia
Éditeur : Kimé, Paris
Collection : Le Sens de l’histoire
Description : 161 pages; (22 x 15 cm)
EAN13 : 9782841745487

Résumé

Quatorze chercheurs (historiens, historiens du droit, des littéraires et des philosophes) se sont penchés sur l’émergence et le sens du thème de l’amour mentionné par les sources médiévales et modernes, en interrogeant plus largement la place des sentiments dans la relation entre le roi et ses sujets depuis les mérovingiens jusqu’à l’aube de la Révolution française.

Quatrième de couverture

Amour et désamour du Prince Du haut moyen âge à la révolution française La question de l’amour ou du désamour des sujets pour le prince et du prince pour ses sujets a-t-elle encore un sens dans nos démocraties ? Les sondages actuels mesurent la popularité ou l’impopularité des hommes politiques auprès des citoyens – des termes qui ne sont pas exactement synonymes d’amour et désamour. Il fut un temps où les sentiments entre le roi et les sujets occupaient une place dans l’histoire politique. Les onze chercheurs (historiens, historiens du droit, littéraire et philosophe) de cette première journée d’études, organisée par le Centre d’Histoire Sociale et Culturelle de l’Occident (Chisco) de l’université Paris Ouest-Nanterre-La Défense, ont cherché à définir et délimiter les concepts et les thématiques de l’amour et du désamour du prince du haut Moyen Âge à la Révolution française, dans l’espace franc puis français avec des incursions dans les anciens Pays-Bas bourguignons. Les articles sont regroupés en trois parties : « L’amour et la crainte » (Haut Moyen Âge), « L’amour comme norme » (Moyen Âge tardif) et « L’amour en plus » (Temps modernes).

Table des matières :
J. Barbier, M. Cottret, L. Scordia, Introduction
R. Le Jan, Entre amour et haine du roi: quelques réflexions sur les émotions politiques à l’époque mérovingienne
Y. Sassier, Inspirer l’amour, inspirer la crainte? Sources bibliques et patristiques, oeuvres parénétiques (VIe-XIIe s.)
L. Scordia, Concepts et registres de l’amour du roi dans le De regimine principum de Gilles de Rome
J-L. Chastel, De l’amour du prince au culte de Saint Louis: Le sceau des consuls de Pézenas (1298 ou 1303?)
L. Smagghe, Plaisir de châtier, joie de pardonner: discours amoureux du prince aux villes rebelles du pays de Flandre à l’époque bourguignonne
J. Hubac, Fragments d’un discours amoureux: les Huguenots et le roi au premier XVIIe siècle
M. Cottret, Les derniers feux de l’amour: les journées d’octobre 1789 revisitées
P-Y. Glasser et A. Quennedey, De la haine du roi à la communauté des affections: les ressorts d’une politique républicaine selon Saint-Juste
F. Hildesheimer, Conclusion.

Cool, Calm and Collected The Dutch and their Emotions in Pre-Modern Times

Koninklijke Bibliotheek Den Haag
4 November 2011

Registration by way of an e-mail to: info@knhg.nl, or by telephone: +31 (0)70 3140363

The conference ‘Cool, Calm and Collected’ aims to enhance the burgeoning History of Emotions in the Netherlands. Speakers at the conference will present their current research, integrating the study of emotional standards in advice literature with the study of actual emotional practices in ego documents, chronicles and archival sources. The fields covered will range from politics, philosophy and the urban feud to religion, the stage and the visual arts. The conference will not only be of interest to specialists in the history of emotions but also to the greater historical community.

Although the history of emotions was already suggested as an interesting topic by Lucien Febvre and Johan Huizinga it has been taken up seriously as a subject of historical study only fairly recently. Initially, historians limited themselves largely to the study of documents that prescribed emotional ideals and standards. Researchers are now going beyond such texts. They are currently identifying transformations in emotional ‘communities’ and ‘styles’ on the basis of letters, autobiographies and memoirs, as well as a variety of narrative, archival and visual sources. Historians are also emphasising performativity, i.e. what emotions actually do. At the institutional level, in Europe two important research centres have been started: in London the Queen Mary Centre for the History of the Emotions (Thomas Dixon, director); in Berlin the ‘Forschungsbereich Geschichte der Gefühle’ (Ute Frevert, director). This conference seeks to establish a more solid footing for the history of emotions in the Netherlands and join in with these international trends.

The speakers at the conference will discuss the emotional styles of the Modern Devouts and the cult of pugnacity in Late Medieval feuds. Focusing on the seventeenth century, they will reconsider the performativity accorded to the emotions in painting, the theater, and pietist religious movements. For the eighteenth century, speakers will analyse the Dutch ‘cult of sensibility’, the contemporary appreciation and navigation of the sentiments. The day will be closed with a lecture by Dorothee Sturkenboom. She is a pioneer in the study of emotions in the Netherlands and will relate the emotional history of the Dutch to contemporary and more recent views on their ‘national character’.

The conference’s keynote lecturer, the well-known British historian Thomas Dixon, will discuss the latest developments in the field.

The organisers: Wessel Krul, Herman Roodenburg, and Catrien Santing.

The conference will take place in the National Library of the Netherlands (KB) in The Hague.

The conference fee is € 30,- (€ 25,- for members of the KNHG and € 15,- for students and PhD students) and includes lunch. The conference fee should be transferred to account number 6934391 (IBAN: NL25 INGB 0006 9343 91, BIC: INGBNL2A) of Koninklijk Nederlands Historisch Genootschap in The Hague.

Registration by way of an e-mail to: info@knhg.nl, or by telephone: +31 (0)70 3140363.

Programme

09.45 – 10.00 Welcome Catrien Santing (University of Groningen), chair
10.00 – 10.15 Introduction Herman Roodenburg (Meertens Institute – KNAW)
10.15 – 11.00 Keynote lecture Thomas Dixon (Queen Mary, University of London) History in British Tears: Some Reflections on the Anatomy of Modern Emotions

11.00 – 11.15 Coffee and tea

11.15 – 11.45 Mathilde van Dijk (University of Groningen) ‘Just some silly Beguine’: being pious and showing it in the Devotio Moderna
11.45 – 12.15 Matthijs Gerrits (Leiden University – Fryske Akademy) Anger and Feuding in the Late Medieval Northern Low Countries

12.15 – 13.30 Lunch

13.00 – 13.30 Annual Meeting Koninklijk Nederlands Historisch Genootschap

13.30 – 14.00 Kristine Steenbergh (VU University) Vondel and the Role of Emotions in the Public Sphere
14.00 – 14.30 Eric Jan Sluijter (University of Amsterdam) The Changing Representation of the Passions in History Paintings by Rembrandt and his Amsterdam Colleagues
14.30 – 15.00 Fred van Lieburg (VU University) The Use of Emotions by the Hotter Sort of Protestant

15.00 – 15.15 Coffee and tea

15.15 – 15.45 Wessel Krul (University of Groningen) Phlegmatic Excitement. The Dutch and the Discovery of the Emotions in the 18th Century
15.45 – 16.15 Edwina Hagen (VU University) The Passionate Politics of Rutger Jan and Catharina Schimmelpenninck: Dialogue between the Head and the Heart
16.15 – 16.45 Dorothée Sturkenboom (independent scholar) The Dutch Temperament: An Enigma to be Explained…

16.45 – 17.30 Reflections by Dixon, Roodenburg and Santing, followed by Plenary Discussion

17.30 – 18.00 Drinks

L’émotion historique en tournée de conférences cet automne

 

Plusieurs conférences sont consacrées à l’émotion historique cet automne.

Et pour commencer … mieux vaut tard que jamais! Il y a précisément un mois, s’est tenue à Istanbul la 2e conférence sur l’histoire des émotions dans la prémodernité, avec pour thème « Est et Ouest ». Vous pouvez lire un

Compte rendu de la conférence par Kristine Steenbergh

et visualiser le  Programme de la conférence ici.

EMMA était présente avec les communications de Patricia Prost et Piroska : résumés à venir

Par la suite, dans quelques jours s’ouvre une conférence à la Bibliothèque Royale à la Hague, en Hollande : Cool, Calm and Collected: Cultural History of Dutch Emotions