Archives de catégorie : séminaires

Les émotions et les âges de la vie

Journée de clôture du séminaire « Les émotions et leurs langages : histoires/territoires » (Université d’Aix-Marseille, 2010-2012)

« Les émotions et les âges de la vie »

Lundi 18 juin 2012, 9h30-17h00, en salle B150

 

9h30-10h15
Jean-Louis Claret : « L’enfant dans la famille élisabéthaine et sa représentation sur scène »

10h15-11h00
Chloé Beccaria : « A mots couverts. Dire l’émotion dans les lettres de Jane Austen à sa sœur »

11h00-11h30 : pause

11h30-12h15
Anne Page : « Pudiques, timides et inaudibles : les convertis du protestantisme évangélique »

12h30-14h00 : déjeuner à l’Escholier

14h00-14h45
Paula Barros : « Voix de femmes, voix d’hommes : le rôle des émotions dans la négociation des relations entre les sexes dans l’Angleterre du premier XVIIe siècle »

14h45-15h30
Laurence Lux-Sterritt : « La Mort au couvent : théories, expériences et émotions dans les couvents anglais en exil »

15h30-16h00 : pause

16h00-17h00
Assemblée générale du SEM XVII-XVIII (synthèse du cycle, présentation du cycle 2012-2014, site internet, questions diverses…)

Résumé des communications

Emotions : savoirs et sciences

Le séminaire de recherche sur les îles britanniques (XVIIe-XVIIIe s) de l’université d’Aix-Marseille poursuit pour la seconde année ses travaux sur les émotions, avec pour thème cette année : « Émotions : savoirs et sciences ». Voir le programme du séminaire ci-dessous, à consulter également sur le site du séminaire. A noter : une journée d’études de clôture, consacrée aux émotions et les étapes de la vie, est d’ores et déjà programmée pour juin 2012.

Programme des séances 2011-2012 :

– Séance 1 (10 octobre 2011)

Les émotions et la philosophie

Président de séance : Jean Viviès

–  « Religious emotions, positive and negative. The case of David Hume »
Susan James (Birbeck College, University of London)

– Séance 2 (12 décembre 2011)

Les émotions et la médecine

Présidente de séance : Laurence Lux-Sterritt

–  « Émotions, corps et médecine en Angleterre au XVIIIe siècle : l’intérieur et l’extérieur »
Hélène Dachez (Université Toulouse 2-Le Mirail)

–  « Le genre de l’émotion dans la médecine du XVIIIe siècle : de l’hypochondrie à la maladie des pâles couleurs »
Sophie Vasset (Université Paris Diderot)

– Séance 3 (6 février 2012)

Les émotions et le savoir de la mélancolie

Présidente de séance : Anne Dunan-Page

–  « Literary and medical perspectives on melancholy: Burton’s Anatomy and the Renaissance traditions »
Angus Gowland (University College, London)

–  « Melancholy in Scribleran England »
Christopher Tilmouth (Cambridge University)

– Séance 4 (2 avril 2012)

Les émotions et l’économie

Présidente de séance : Nathalie Vanfasse

–  « L’utilitarisme : pour une économie des émotions »
Emmanuelle de Champs (Université Paris VIII)

–  « ‘Une chaîne d’or’ : l’économie mondiale au service des émotions et des passions sociales »
Pierre Carboni (Université de Nantes)

Master-class ‘History of emotions’

Dans le cadre d’une série d’interventions autour de la place de la corporéité dans l’écriture de l’histoire, un « master class » se tiendra à l’université catholique de Louvain sur l’histoire des émotions.

Voir programme d’ensemble ci-dessous (source : calenda) :

Annonce

Le Forum pour la recherche belge en histoire des femmes, du genre et de la sexualité présente:

Corporealism / Corporéité: 3 master-classes & une journée d’études (Belgique, automne 2011-printemps 2012)

Un quart de siècle après la parution de The Making of the Modern Body, dirigé par Thomas Laqueur et Catherine Gallagher, les historiens du genre et de la sexualité savent bien que la question du corps compte dans leur discipline. Mais dans quelle mesure ? Les historiens ont écrit sur « la fabrique » des corps, leur disciplinarisation, sur « l’invention » du sexe et de la race, sur la « normalisation » médicale des corps sains, sur le corps fasciste, ou encore le corps « queer » qui refuse de s’assujettir aux discours normatifs. Cependant, une critique récurrente souligne le fait que les études sur le corps occultent la dimension sensorielle, tangible, matérielle de l’expérience corporelle, au profit d’une analyse vaporeuse des discours et du langage corporels. Dans cette critique d’une histoire culturaliste du corps, l’influence de Foucault et des intellectuels postmodernes est souvent pointée du doigt. On stigmatise avec facilité le « tournant linguistique », le poids de l’analyse des représentations dans l’historiographie et la domination des théories culturelles dans l’approche du genre. Cet appel à une histoire plus somatique du corps, à une approche de la corporéité concrète trahit-il un désir de dépasser le tournant linguistique, au risque d’en nier les apports ? Finalement, assiste-t-on au retour d’une approche essentialiste, anhistorique, naturaliste dans le champ de l’histoire du genre ? Comment la chair peut-elle s’incarner dans l’écriture de l’histoire ?

Nous aborderons ces questions au cours de trois master-classes et d’une journée d’études:

  • Master-class #1 ‘Gender & expertise’ – Université catholique de Louvain, 3 octobre 2011

Conférencière invitée : Ludivine Bantigny (Université de Rouen)

Organisé par David Niget et Aurore François (CHDK-UCL), Kaat Wils (Cultural History-KULeuven), Wannes Dupont (Political History-UA) et le Groupe de contact FNRS

  • Master-class #2 ‘Politics of embodiment’ – Universiteit Gent, 22 novembre 2011

Conférencière invitée : Mieke Aerts (Universiteit van Amsterdam)

Organisé par Julie Carlier (Ugent), Henk de Smaele (UA), Mathieu Vanhaelewyn (UA)

  • Master-class #3 ‘History of emotions’ – Katholieke Universiteit Leuven, Mars 2012 (date à confirmer)

Conférencière invitée : Monique Scheer (Research centre for ‘The History of Emotions’, Max Planck Institute for Human Development, Berlin)

Organisé par Tine Van Osselaer, Josephine Hoegaerts, Jan Bleyen (KULeuven)

  • Journée d’études : AVG-Carhif (Bruxelles), printemps 2012

Gender, Affect, and Social Belonging in Late Medieval England

source : cliquer ici

Thursday, 31st March 2011, 1-2pm, Rehearsal Room 2, Faculty of Arts
Bronach Kane
Queen Mary, University of London, School of History
Gender, Affect, and Social Belonging in Late Medieval England
This seminar will focus on intimacy and friendship among people below the
level of the aristocracy, demonstrating how gender influenced expressions of
affection and emotion in late medieval England. Using church court testimony
in tandem with sermon material and pastoral literature, it will explore the
relationship between instructional advice and social practice in order to
understand further the rhetoric, habits and gestures that characterised
intimacy in this period.

To reserve your place, please email Tiffany Watt-Smith t.k.watt-smith@qmul.ac.uk

Les émotions théâtrales : réflexions autour de Ben Jonson

La deuxième séance du séminaire « Les émotions : performativité, pratiques, mises en scène » aura lieu le 13 décembre à l’université de Provence (salle B150, 17h-19h), elle sera consacrée aux émotions théâtrales autour de Ben Jonson :

Présidente de séance : Laurence Lux-Sterritt

–  « Ben Jonson and envy: emotions and the poetic imagination »
Lynn S. Meskill (Université Paris Diderot)

–  « Le Triomphe de la vertu sur les émotions dans les masques de Ben Jonson »
Ladan Niayesh (Université Paris Diderot)