Histoire intellectuelle des émotions, de l’Antiquité à nos jours (EMMA5, 23-25 mai 2013) – Programme définitif

bernardino-luini-head-of-a-womanHistoire intellectuelle des émotions, de l’Antiquité à nos jours

Colloque international

23-25 mai 2013

5ème rencontre EMMA

Reid Hall

Columbia University Global Center in Paris

4, rue de Chevreuse

75006 Paris

Nous sommes heureux de présenter le programme du 5ème colloque international organisé dans le cadre du programme de recherche EMMA.

PDF du colloque : cliquer ici

Organisation scientifique : Damien Boquet et Piroska Nagy

Accès libre dans la limite des places disponibles

Présentation:

Les émotions ont longtemps été mal considérées dans les sciences humaines et sociales, et en histoire tout particulièrement. Si Lucien Febvre appelait déjà dans les années 1930 à « reconstituer la vie affective d’autrefois », son appel n’a guère suscité de vocations pendant des décennies. Depuis peu, l’intérêt des historiens s’éveille, en écho sans doute à l’élan des sciences voisines, désireuses de penser l’émotion voire de la regarder elle-même comme une forme de pensée. La psychologie cognitive, la philosophie analytique, les neurosciences tout aussi bien que l’anthropologie ont mis au jour le tissage serré qui unit indéfectiblement les émotions et la raison, ainsi que la production culturelle des affects.

Ce changement de perception, bien visible dans nos sociétés, bouscule jusqu’au regard sur le passé. Aujourd’hui que nous savons que les émotions sont culturellement produites, qu’elles sont à l’œuvre dans les processus de décisions rationnelles, c’est toute la trame historique qui est à reprendre.

Le programme EMMA a fait le pari d’une histoire des émotions qui se construise dans un dialogue avec les sciences humaines de l’émotion. Durant plusieurs années, nous nous sommes concentrés sur la période médiévale. Nous souhaitons désormais  proposer un regard synthétique, sur la longue durée, qui interroge les discours savants sur les émotions dans le passé mais qui conduise aussi à questionner les sciences de l’émotion contemporaines. Ce colloque  n’est pas un colloque d’histoire en un sens restreint mais un travail collectif de mise à l’épreuve de nos propres conceptions modernes sur les émotions à partir du passé.

L’objectif de ce colloque est donc de questionner l’historicité des discours théoriques sur l’émotion, à la fois dans une perspective synchronique (environnements social, culturel, politique, religieux etc.) et diachronique (explorer la généalogie des discours de l’émotion de l’Antiquité à nos jours). La démarche repose ainsi sur deux exigences préalables et complémentaires :

– L’histoire des émotions ne saurait exister en dehors d’un échange avec les sciences contemporaines de l’émotion, non dans le but de valider quelque « grille de lecture » mais parce que le dialogue entre les configurations d’hier et celles d’aujourd’hui délimite le cadre épistémologique de toute interprétation possible.

– De même, il est indispensable de replacer les sciences contemporaines de l’émotion dans leur histoire intellectuelle afin de prendre la mesure de la diversité des ramifications, de l’ampleur des interrelations et des liens inévitables avec les enjeux de société.

Parce que l’enquête doit poser en son point de départ une définition exploratoire, nous envisagerons l’émotion comme tout phénomène affectif transitoire, dans l’infinie diversité des ressentis possibles, qui participe à l’évaluation individuelle ou collective d’une situation vécue, voire la transforme. Mais une telle délimitation a priori n’a d’intérêt que si elle est appréhendée avec souplesse, sans la détacher des éclats furtifs du sensible en amont ou des états affectifs durables en aval. En outre, toujours dans une perspective heuristique, nous proposons de faire porter l’attention sur certaines caractéristiques de l’émotion qui ont fortement marqué la réflexion depuis l’Antiquité : les ressentis et leur valence, le rapport au corps, l’évaluation morale et cognitive, et l’engagement dans l’action.

Suivant ces impératifs, l’histoire intellectuelle de l’émotion apparaît à la fois comme le préalable et comme le premier volet d’une histoire globale de l’affectivité, elle-même enracinée dans un questionnement historique ouvert. Une telle approche généalogique, conduite sur la longue durée depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours, devra naviguer au milieu de la diversité des notions historiques qualifiant le champ émotionnel : passion, affect, mouvement de l’âme, émotion, etc. Dans ce cheminement, l’histoire intellectuelle de l’émotion ne saurait être une juxtaposition plate selon la chronologie d’analyses des discours savants mais peut être définie comme une histoire sociale et culturelle des concepts et conceptions de l’émotion, attentive donc aux conditions de production des théories dans leur environnement. Les pensées singulières seront mises en perspective dans leurs contextes de réseaux, au cœur ou en rupture avec les cadres institutionnels , dans le souci de les relier au mieux aux enjeux sociaux, politiques ou culturels. Nous donnerons également une place importante aux perspectives comparatistes, à partir notamment de l’exemple de la Chine.

Les résultats du colloque seront publiés sous la forme d’un ouvrage collectif, en français et en anglais.

Programme:

Luini sourires féminins études

Jeudi 23 mai 2013

9h Introduction

 

Damien Boquet Université d’Aix-Marseille, Institut universitaire de France

Pour une histoire des savoirs de l’émotion

 

9h45 Épistémologie et psychologie des émotions

Bernard Rimé Université de Louvain

L’émergence des émotions dans les sciences psychologiques

 

Anna Tcherkassof Université de Grenoble

Les théories perceptives de l’émotion en psychologie

 

Rafael Mandressi CNRS, Paris

Émotions, neurosciences et histoire : le mariage de déraison d’un ménage à trois

 

12h30 déjeuner

 

14h – Les émotions en Chine ancienne

 

Paolo Santangelo Université de Rome Sapienza

Emotions, a Social and Historical Phenomenon: the Case of Qiqing in Chinese Culture

 

Curie Virag Université de Toronto

The Intelligence of Emotions? Debates over the Structure of Moral Life in Early China

 

Angelika Messner Université de Kiel

Towards an Praxeological Approach in Emotion Research

 

16 h 45 Table ronde : Quelle histoire des émotions ?

 

Vendredi 24 mai 2013

9h30 – Penser les émotions en Occident : de l’Antiquité à nos jours

 

David Konstan New York University

Greek and Roman Emotions and Ours: A Single History?

 

Douglas Cairns Université d’Edimbourg

Mind, Body, and Metaphor in Ancient Greek Concepts of Emotion

 

Emanuele Coccia EHESS, Paris

Le pouvoir de l’émotion. Augustin et la redéfinition émotionnelle du champ politique

 

Simo Knuuttila Université d’Helsinki

Models for Emotions in Medieval Philosophical Psychology

 

13h – déjeuner

 

14h30

Barbara H. Rosenwein Loyola University, Chicago

Who Cared about Thomas Aquinas’s Theory of the Passions?

 

William Reddy Duke University

Reason and Emotion: Their Mutual Transformation in the Seventeenth Century

 

Gábor Boros ELTE, Budapest

L’amour au cœur axiologique des théories de l’émotion au XVIIe siècle : de François de Sales à Malebranche et Leibniz

 

Samedi 25 mai 2013 – 9h30

 

Pascal Eitler Institut Max Planck, Berlin

Humans, Animals, and the Genealogy of Emotions in Modern Western Europe

 

Bettina Hitzer Institut Max Planck, Berlin

Western Medical Theories about Emotions and the Body

 

Stéphanie Dupouy Université de Strasbourg

Histoire de l’émotion et histoire de l’objectivité. Sur quelques transformations des approches savantes de l’émotion au XIXe siècle

 

Carole Talon-Hugon Université de Nice

Art et affects dans les théories esthétiques, XVIIe-XVIIIe siècles

 

13h – déjeuner

 

14h30

 

Alexandre Gefen CNRS-Université de Paris IV-Sorbonne

Théories des émotions dans l’histoire de la critique littéraire, XIXe-XXe siècles

 

15h15 Table ronde conclusive

Piroska Nagy Université du Québec à Montréal

Conclusion du colloque – animation table ronde

 

accès Métro Vavin

contact Xavier Biron Ouellet xbiron@gmail.com

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.