L’humour et le savoir des corps. Don Quichotte, Tristram Shandy et le rire du lecteur

1457340199Source : PUR

Guillemette Bolens, L’humour et le savoir des corps. Don Quichotte, Tristram Shandy et le rire du lecteur, Rennes, PUR, 2016.

Cet ouvrage propose de développer les moyens de rendre compte d’un humour qui relève de dynamiques corporelles en interaction, telles qu’elles s’actualisent dans la lecture d’une œuvre littéraire. Il teste deux nouvelles pistes d’analyse kinésique, celle du tempo et celle du dialogue tonique, intégrées à des perspectives narratologiques, cognitives et sociohistoriques.

Guillemette Bolens est professeure de littérature anglaise et de littérature comparée à l’université de Genève. Sa recherche porte sur l’histoire du corps, l’analyse des gestes, la cognition motrice et l’intelligence kinésique dans l’art et la littérature. Elle a publié sur la corporéité aussi bien chez Homère, Virgile, Quintilien, Chrétien de Troyes, Chaucer, Joyce et Proust, que chez Buster Keaton, Charlie Chaplin, Jacques Tati et Eddie Izzard. Elle a écrit La Logique du corps articulaire. Les articulations du corps humain dans la littérature occidentale (Prix Latsis et Prix Barbour), et Le Style des gestes. Corporéité et kinésie dans le récit littéraire, traduit en anglais sous le titre The Style of Gestures. Embodiment and Cognition in Literary Narrative.



Citer ce billet
Damien Boquet (2016, 24 mars). L’humour et le savoir des corps. Don Quichotte, Tristram Shandy et le rire du lecteur. Les émotions au Moyen Âge, carnet d'EMMA. Consulté le 17 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/o7q9