EMMA à Rio (UFRJ) : « Faire de l’histoire, une vie sensible dans la cité » (14/06)

Cette conférence, qui propose une introspection de notre métier d’historien.ne.s en rapport avec  la nécessité de penser une vie sensée et sensible, ne porte pas sur le Moyen Âge. Toutefois, elle engage la réflexion sur l’importance du regard historique sur notre propre vie sensible et sur celle d’autres cultures, où la plupart du temps la pensée de l’affectivité reliait étroitement émotion, raison et éthique. Par ailleurs, elle a cherché à souligner le pouvoir de l’historien.ne, par métier capable d’avoir et de donner une vision synthétique  d’une culture, d’une époque –vision synthétique du monde qui manque si souvent aujourd’hui à nos contemporains, pour leur donner la capacité d’évaluer, de critiquer et surtout de repenser de façon plus juste et plus sensible notre propre monde….

Grand merci à Gabriel Castanho pour l’organisation et la traduction, et à toutes celles et ceux présent-e-s pour leurs questions, remarques, la discussion  vivifiante. Ce fut un moment magnifique de vie sensible dans la cité, la cidade de RJ !