Archives de catégorie : séminaires

Économie politique des sentiments

Source : baobab :Base de données des enseignements et séminaires de l’EHESS

Pour la seconde année consécutive, l’atelier les Économies Politiques des Sentiments, réunira en 2013 à l’EHESS des chercheuses et chercheurs travaillant autour des sentiments et de leur étude en sciences sociales.

http://enseignements-2012.ehess.fr/2012/ue/329/

L’atelier se tiendra du 13 février 2013 au 12 juin 2013, les 2e et 4e mercredis du mois, de 17 h à 19 h, à la Salle des Artistes, 96 bd Raspail 75006 Paris.
Organisateurs :

Voici le programme des séances à venir :

13 février: Care et sentiments

Patricia Paperman (LabTop, Paris 8)

27 février: Transformations socio-politiques de l’amour

Béatrice Sommier (fBS-Campus de Brest Bretagne, ICI-UBO): « Du franquisme aux années 2000 en Andalousie : quels modèles pour aimer et quelles réalités ? »

Jean-Michel Butel (CEJ, Inalco) : « Élaboration de la cérémonie de mariage au Japon. Idéal amoureux, société urbaine et industrialisation ».

13 mars: L’empathie au travail

Elodie Janicaud (IRIS, Ehess) :  « Du contrôle des émotions à l’expression des sentiments chez les surveillants de prison : une impossible empathie ? ».

Thibaut Menoux (CSE, Ehess) : « Empathie et disponibilité émotionnelle sur le lieu de travail: les concierges d’hôtel ».

27 mars: Affect et pornographie

Florian Voros (IRIS, Ehess) : « ‘‘Hommes entre eux.’’ Usages de la pornographie et désir homosocial. »

Béatrice Damian-Gaillard (CRAPE, Rennes I), Mathieu Trachman (IRIS, Ehess) : « Contraintes du genre et mobilisation du désir dans deux enquêtes sur la pornographie ».


10 avril: L’émotion en contexte

Simeng Wang (CMH, Ens) : « L’expression émotionnelle et ses contextes sociaux: Réflexions à partir de l’exemple de migrants d’origine chinoise pris en charge en psychiatrie à Paris ».

Pauline Delage (IRIS, Ehess) : « “Ce n’est pas toi la victime, tu ne peux pas l’aider si tu pleures” : les émotions comme catalyseurs de professionnalisme dans les centres pour femmes victimes de violences conjugales ».

24 avril: “Espoir de ma vie” : amour impossible et amour vrai en Egypte

Aymon Kreil (CEIFR, Ehess ; Université de Neuchâtel)

Samuli Schielke (Zentrum Moderner Orient, Berlin)

22 mai: Affects et sida

Fanny Chabrol (IRIS, Ehess)

Gabriel Girard (IRIS, Ehess)

12 juin: Marchés matrimoniaux

Mélanie Gourarier (LAS, Ehess) : « Séduire les femmes pour s’apprécier entre hommes. L’hétérosexualité au prisme des sociabilités masculines »

Florence Levy (CECMC, Ehess) : « “Cherche toi un mari et c’est tout !”, l’imbrication des stratégies migratoires et matrimoniales dans l’espace transnational des migrantes de Chine du Nord à Paris ».

Séminaire de Master “Emotions et histoire” (Aix, MMSH, 19 déc. 2012)

Source : organisateurs du séminaire

Première séance du séminaire “Emotions et histoire” animée par Kais Naouali, étudiant de master II, au département d’histoire et DEMO et Pierluigi Lanfranchi, maître de conférence à Aix-Marseille Université, qui aura lieu mercredi 19 décembre à la MMSH (salle B279, 17h-19h).

L’ambition de ce séminaire est de réfléchir à la question de l’émotion à travers la pluralité des sciences humaines et sociales. Le point de départ pour notre réflexion sera la discussion du livre de R.MacMullen, Les émotions dans l’histoire (2004), en particulier des deux premiers chapitres, dans lesquels l’auteur montre que l’étude des émotions et affects en histoire est possible, voire nécessaire. Étant persuadés que l’approche de l’histoire des émotions ne peut qu’être interdisciplinaire, nous avons proposé à des étudiants, des doctorants et des chercheurs de différentes disciplines (histoire, littérature, philosophie, psychologie, sciences de gestion, histoire des religions, etc.) de proposer leur lecture du livre de MacMullen, leur remarques, leur critiques.

La deuxième partie de cette première rencontre sera consacrée à la discussion d’un « case study »: Kais Naouali nous présentera ses recherches sur l’histoire des émotions dans les sociétés musulmanes médiévales, à partir de l’exemple de la chronique d’ibn Ivâs (1500-1517).

——-

PS : je me permets de renvoyer au CR que j’avais fait du livre de R. MacMullen dans Bryn Mawr Classical Review en 2004.

Pour une présentation de l’intervention de Kais Naouali, voir “Émotions et histoire dans les sociétés musulmanes”

La science historique de Marc Bloch. Lectures philosophiques, lecture historienne

Source :UMR  TELEMME

Atelier : La Recherche et la Cité : “La science historique de Marc Bloch. Lectures philosophiques, lecture historienne” Autour du livre de Florence Hulak, philosophe

Le mercredi 12 décembre 2012 – Aix-en-Provence, MMSH, salle Paul-Albert Février, 10h-12h

Organisation : Déborah Cohen | Thomas Glesener

Annonce
Florence Hulak a lu Marc Bloch en philosophe, elle y souligne notamment les différences avec Lucien Febvre et la reconnaissance par Bloch des limites de toute structuration symbolique, au profit d’une science historique profondément consciente de son rapport aux temps présents. Damien Boquet, historien médiéviste, a lu Florence Hulak et se prête au jeu d’un regard historien sur un travail philosophique.
Programme
Organisé par Déborah Cohen et Thomas Glesener, AMU Telemme
Florence Hulak, IEA – Paris
“Sociétés et mentalités. La science historique de Marc Bloch”, Hermann, Paris, 2012
Damien Boquet, AMU Telemme
Discutant

La Recherche et la Cité : Rencontre avec… Jacques Dalarun

vendredi 30 novembre 2012, 18h00
Aix-en-Provence
Institut de Management Public et de Gouvernance Territoriale,
Amphithéâtre Zyromski
(ouvert à tous)
Poursuivant une réflexion entamée dès 1999 sur la base des sources franciscaines, Jacques Dalarun s’interroge dans son dernier ouvrage – Gouverner c’est servir. Essai de démocratie médiévale, Paris, Alma éditeur, 2012 – sur les modes innovants de gouvernement inventés au Moyen Âge au sein des communautés religieuses. Ce faisant, le médiéviste nourrit sa réflexion des apports de la philosophie et de l’anthropologie, et trouve par là un écho sensible dans le débat actuel sur l’exercice de la démocratie contemporaine.
Trois lecteurs se prêtent au jeu de l’échange avec l’auteur et apportent, chacun, un regard spécifique sur cet essai afin de susciter le débat.
Programme
Laure Verdon, AMU Telemme
Présentation
Sylvain Piron, EHESS
Le médiéviste et les sources franciscaines
Matteo Magnani, LabexMed Telemme
Gouverner et servir la communauté
Damien Boquet, AMU Telemme
Jacques Dalarun, Michel Foucault et le droit d’aubaine
Discussion avec Jacques Dalarun

Sociologie et affects

Source : EHESS
Première année : Love, etc.
Séminaire coorganisé par Sébastien Roux, chargé de recherche au CNRS, Manuela Salcedo, doctorante à l’EHESS et Jean-Baptiste Pettier, doctorant à l’EHESS.
Ce séminaire entend interroger le « tournant affectif » (affective turn) que les sciences sociales auraient opéré depuis le milieu des années 1990, et la place renouvelée qu’occupent les émotions et les sentiments dans la compréhension du social. Pour sa première année, le séminaire se concentrera principalement sur l’amour et articulera différentes approches : une lecture critique, inspirée des théories féministes et queer, visant à penser les rapports de pouvoir qui le traversent et le constituent ; une lecture compréhensive centrée sur les réflexions actuelles autour de la morale et de l’intime, qui vise à penser ce que le sentiment produit chez les sujets ; une lecture politique, davantage préoccupée de l’amour comme ressource et justification pour l’action, notamment humanitaire ; enfin, une approche sensible de l’amour comme expérience vécue, susceptible d’aider à renouveler certaines questions épistémologiques. Les affects faisant l’objet d’une interrogation particulièrement dynamique en sciences sociales, notamment dans l’espace anglo-saxon, une participation active des étudiant-e-s est attendue (lectures critiques de textes, présentation de travaux en cours, etc.).
HORAIRE : Vendredi de 9 h à 11 h, du 26 octobre 2012 au 25 janvier 2013
LIEU : EHESS, 105 bd Raspail, 75006 Paris
DATES : 26 octobre (salle 1) ; 2 novembre (salle 1) ; 9 novembre (salle 1) ; 16 novembre (salle 1) ; 23 novembre (salle 1) ; 30 novembre (salle 6) ; 7 décembre (amphithéâtre François-Furet) : 14 décembre (salle 6) ; 21 décembre (salle 1) ; 11 janvier (salle 6) ; 18 janvier (salle 1) ; 25 janvier (salle 1)
>
PROGRAMME D’ENSEIGNEMENT
>
>
  • Séance 1 – 26 octobre 2012 – Introduction (1)

    Salle 1
    Introduction à la sociologie des affects et de l’amour. Histoire et éléments bibliographiques
  • Séance 2 – 2 novembre 2012 – Introduction (2)

    Salle 1
    Introduction à la sociologie des affects et de l’amour. Enjeux politiques et sociaux
  • Séance 3 – 9 novembre 2012 – Le vol de l’amour

    Salle 1
    Lecture collective :
    GOODY Jack, « L’amour volé : Les émotions comme prérogative européenne », in Le vol de l’histoire, Comment l’Europe a imposé le récit de son passé au reste du monde, éditions Gallimard, Paris, 2010 [2006], pp.386-413.
    Ouvrage à présenter :
    ABU-LUGHOD Lila, Veiled Sentiments: Honor and Sentiments in a Bedouin Society, Berkeley, University of California Press, 1999 [1986].
  • Séance 4 – 16 novembre 2012 – Un nouvel amour du capitalisme ?

    Salle 1
    Invitation : Eva Illouz, à l’occasion de la parution en français de son ouvrage Pourquoi l’amour fait mal : l’expérience amoureuse dans la modernité, Paris, Le Seuil, 2012 [éd. originale : Why Love Hurts, Cambridge, Polity Press, 2012.]
  • Séance 5 – 23 novembre 2012 – Savoir/Pouvoir érotique

    Salle 1
    Lecture collective :
    FOUCAULT Michel, « Usage des plaisirs et techniques de soi », in Le Débat, n°27, 1983, pp. 46-72.
     Ouvrage à présenter :
    STOLER Ann, Carnal Knowledge and Imperial Power: Race and the Intimate in Colonial Rule, Berkeley, University of California Press, 2010 [2002].
  • Séance 6 – 30 novembre 2012 – Inégalités, domination et sentiments

    Salle 1
    Lecture collective :
    HOCHSCHILD Arlie Russel, « Le nouvel or du monde », suivi de BACHMANN Laurence, « Entretien avec Arlie Russel Hochschild » in Nouvelles Questions Féministes, 23 (3), 2004, pp. 59-74 et 75-78.
    Ouvrage à présenter :
    CLARKE Averil Yvette, Inequalities of Love: College Educated Black Women and the Barriers to Romance and Family, Durham, Duke University Press, 2011.
  • Séance 7 – 7 décembre 2012 – Contrainte, intentionnalité, agency

    Amphithéatre François Furet
     Lecture collective :
    ORTNER Sherry, « Power and Projects: Reflections on Agency », in Anthropology and Social Theory: Culture, Power, and the Acting Subject, Durham, Duke University Press, 2006, pp. 129-153.
    Ouvrage à présenter :
    WARDLOW Holly, Wayward Women: Sexuality and Agency in a New Guinea Society, Berkeley, University of California Press, 2006
  • Séance 8 – 14 décembre 2012 – Amour et libéralisme

    Salle 6
    Lecture collective :
    FEHER Michel, « S’apprécier, ou les aspirations du capital humain », in Raisons Politiques, n°28, 2007, pp. 11-31
    Ouvrage à présenter :
    POVINELLI Elizabeth, The Empire of Love: Towards a Theory of Intimacy, Genealogy, and Carnality, Durham, Duke University Press, 2006.
  • Séance 9 – 21 décembre 2012 – Caring for… work?

    Salle 1
    Lecture colletive :
    PAPERMAN Patricia, « Pour un monde sans pitié », in Revue du Mauss, 2008, n°32,, pp. 267-283.
    Ouvrage à presenter :
    BROWN Tamara Mose, Raising Brooklyn: Nannies, Childcare, and Caribbeans Creating Communities, New York, New York University Press, 2011.
  • Séance 10 – 11 janvier 2013 – L’amour comme modernité politique

    Salle 6
    Lecture collective :
    ENGELS Friedrich, « La famille » (extrait sur « l’amour sexuel individuel), in L’origine de la famille, de la propriété privée, et de l’État, Éditions Sociales, Paris, 1971 [1884], pp. 74-80.
    Ouvrage à présenter :
    KENDALL Laurel, Getting Married in Korea: Of Gender, Morality, and Modernity, Berkeley, University of California Press, 1996.
  • Séance 11 – vendredi 18 janvier 2012 – Écritures sensibles

    Salle 1
    Lecture collective :
    MOLINIER Pascale, « Le sexuel dans le soin gériatrique. Une “difficulté dans la réalité” », in Genre, sexualité et société, n°6, 2011.
    Ouvrage à présenter :
    KOSOFSKY Sedgwick, A Dialogue on Love, Boston, Beacon Press, 1999.
  • Séance 12 – vendredi 25 janvier 2012 – Conclusion

    Salle 1
     Bilan et perspectives futures.

Les émotions et les âges de la vie

Journée de clôture du séminaire « Les émotions et leurs langages : histoires/territoires » (Université d’Aix-Marseille, 2010-2012)

« Les émotions et les âges de la vie »

Lundi 18 juin 2012, 9h30-17h00, en salle B150

 

9h30-10h15
Jean-Louis Claret : « L’enfant dans la famille élisabéthaine et sa représentation sur scène »

10h15-11h00
Chloé Beccaria : « A mots couverts. Dire l’émotion dans les lettres de Jane Austen à sa sœur »

11h00-11h30 : pause

11h30-12h15
Anne Page : « Pudiques, timides et inaudibles : les convertis du protestantisme évangélique »

12h30-14h00 : déjeuner à l’Escholier

14h00-14h45
Paula Barros : « Voix de femmes, voix d’hommes : le rôle des émotions dans la négociation des relations entre les sexes dans l’Angleterre du premier XVIIe siècle »

14h45-15h30
Laurence Lux-Sterritt : « La Mort au couvent : théories, expériences et émotions dans les couvents anglais en exil »

15h30-16h00 : pause

16h00-17h00
Assemblée générale du SEM XVII-XVIII (synthèse du cycle, présentation du cycle 2012-2014, site internet, questions diverses…)

Résumé des communications

Emotions : savoirs et sciences

Le séminaire de recherche sur les îles britanniques (XVIIe-XVIIIe s) de l’université d’Aix-Marseille poursuit pour la seconde année ses travaux sur les émotions, avec pour thème cette année : “Émotions : savoirs et sciences”. Voir le programme du séminaire ci-dessous, à consulter également sur le site du séminaire. A noter : une journée d’études de clôture, consacrée aux émotions et les étapes de la vie, est d’ores et déjà programmée pour juin 2012.

Programme des séances 2011-2012 :

– Séance 1 (10 octobre 2011)

Les émotions et la philosophie

Président de séance : Jean Viviès

–  « Religious emotions, positive and negative. The case of David Hume »
Susan James (Birbeck College, University of London)

– Séance 2 (12 décembre 2011)

Les émotions et la médecine

Présidente de séance : Laurence Lux-Sterritt

–  « Émotions, corps et médecine en Angleterre au XVIIIe siècle : l’intérieur et l’extérieur »
Hélène Dachez (Université Toulouse 2-Le Mirail)

–  « Le genre de l’émotion dans la médecine du XVIIIe siècle : de l’hypochondrie à la maladie des pâles couleurs »
Sophie Vasset (Université Paris Diderot)

– Séance 3 (6 février 2012)

Les émotions et le savoir de la mélancolie

Présidente de séance : Anne Dunan-Page

–  « Literary and medical perspectives on melancholy: Burton’s Anatomy and the Renaissance traditions »
Angus Gowland (University College, London)

–  « Melancholy in Scribleran England »
Christopher Tilmouth (Cambridge University)

– Séance 4 (2 avril 2012)

Les émotions et l’économie

Présidente de séance : Nathalie Vanfasse

–  « L’utilitarisme : pour une économie des émotions »
Emmanuelle de Champs (Université Paris VIII)

–  « ‘Une chaîne d’or’ : l’économie mondiale au service des émotions et des passions sociales »
Pierre Carboni (Université de Nantes)

Master-class ‘History of emotions’

Dans le cadre d’une série d’interventions autour de la place de la corporéité dans l’écriture de l’histoire, un “master class” se tiendra à l’université catholique de Louvain sur l’histoire des émotions.

Voir programme d’ensemble ci-dessous (source : calenda) :

Annonce

Le Forum pour la recherche belge en histoire des femmes, du genre et de la sexualité présente:

Corporealism / Corporéité: 3 master-classes & une journée d’études (Belgique, automne 2011-printemps 2012)

Un quart de siècle après la parution de The Making of the Modern Body, dirigé par Thomas Laqueur et Catherine Gallagher, les historiens du genre et de la sexualité savent bien que la question du corps compte dans leur discipline. Mais dans quelle mesure ? Les historiens ont écrit sur « la fabrique » des corps, leur disciplinarisation, sur « l’invention » du sexe et de la race, sur la « normalisation » médicale des corps sains, sur le corps fasciste, ou encore le corps « queer » qui refuse de s’assujettir aux discours normatifs. Cependant, une critique récurrente souligne le fait que les études sur le corps occultent la dimension sensorielle, tangible, matérielle de l’expérience corporelle, au profit d’une analyse vaporeuse des discours et du langage corporels. Dans cette critique d’une histoire culturaliste du corps, l’influence de Foucault et des intellectuels postmodernes est souvent pointée du doigt. On stigmatise avec facilité le « tournant linguistique », le poids de l’analyse des représentations dans l’historiographie et la domination des théories culturelles dans l’approche du genre. Cet appel à une histoire plus somatique du corps, à une approche de la corporéité concrète trahit-il un désir de dépasser le tournant linguistique, au risque d’en nier les apports ? Finalement, assiste-t-on au retour d’une approche essentialiste, anhistorique, naturaliste dans le champ de l’histoire du genre ? Comment la chair peut-elle s’incarner dans l’écriture de l’histoire ?

Nous aborderons ces questions au cours de trois master-classes et d’une journée d’études:

  • Master-class #1 ‘Gender & expertise’ – Université catholique de Louvain, 3 octobre 2011

Conférencière invitée : Ludivine Bantigny (Université de Rouen)

Organisé par David Niget et Aurore François (CHDK-UCL), Kaat Wils (Cultural History-KULeuven), Wannes Dupont (Political History-UA) et le Groupe de contact FNRS

  • Master-class #2 ‘Politics of embodiment’ – Universiteit Gent, 22 novembre 2011

Conférencière invitée : Mieke Aerts (Universiteit van Amsterdam)

Organisé par Julie Carlier (Ugent), Henk de Smaele (UA), Mathieu Vanhaelewyn (UA)

  • Master-class #3 ‘History of emotions’ – Katholieke Universiteit Leuven, Mars 2012 (date à confirmer)

Conférencière invitée : Monique Scheer (Research centre for ‘The History of Emotions’, Max Planck Institute for Human Development, Berlin)

Organisé par Tine Van Osselaer, Josephine Hoegaerts, Jan Bleyen (KULeuven)

  • Journée d’études : AVG-Carhif (Bruxelles), printemps 2012

Gender, Affect, and Social Belonging in Late Medieval England

source : cliquer ici

Thursday, 31st March 2011, 1-2pm, Rehearsal Room 2, Faculty of Arts
Bronach Kane
Queen Mary, University of London, School of History
Gender, Affect, and Social Belonging in Late Medieval England
This seminar will focus on intimacy and friendship among people below the
level of the aristocracy, demonstrating how gender influenced expressions of
affection and emotion in late medieval England. Using church court testimony
in tandem with sermon material and pastoral literature, it will explore the
relationship between instructional advice and social practice in order to
understand further the rhetoric, habits and gestures that characterised
intimacy in this period.

To reserve your place, please email Tiffany Watt-Smith t.k.watt-smith@qmul.ac.uk

Les émotions théâtrales : réflexions autour de Ben Jonson

La deuxième séance du séminaire « Les émotions : performativité, pratiques, mises en scène » aura lieu le 13 décembre à l’université de Provence (salle B150, 17h-19h), elle sera consacrée aux émotions théâtrales autour de Ben Jonson :

Présidente de séance : Laurence Lux-Sterritt

–  « Ben Jonson and envy: emotions and the poetic imagination »
Lynn S. Meskill (Université Paris Diderot)

–  « Le Triomphe de la vertu sur les émotions dans les masques de Ben Jonson »
Ladan Niayesh (Université Paris Diderot)