Plaisirs féminins dans la littérature française de la Renaissance

Source : Classiques Garnier

Audrey Gilles, Plaisirs féminins dans la littérature française de la Renaissance, Paris, Classiques Garnier, 2022.

 

 

 

 

Table des matières

Note sur la transcription des textes     9

Introduction    11

PREMIÈRE PARTIE

PLAISIR FÉMININ ET ESPACE CONJUGAL

La volupté féminine dans le mariage    39

La volupté féminine et la génération de lhomme    39

Perspectives médicales : voix masculines    39

Perspectives littéraires : voix féminines    54

« Jouïssance par mariage ».
Une revendication féminine ?    63

Quels discours féminins pour le plaisir de lépouse ?    63

Lépouse non honorée par son mari    81

Vers une redéfinition de lhonneur ?    96

La volupté féminine en dehors du mariage   113

Plaisirs féminins de ladultère   113

Plaisirs adultères dans LHeptaméron :
ruses féminines, ruses du texte   114

Hélisenne de Crenne
et la voix donnée au plaisir féminin adultère   152

Plaisirs déviants.

Homosexualité et godemichés   179

624

Normaliser la déviance :
entre condamnation et perplexité   180

Normaliser la déviance ? Une poétique de lécart   188

DEUXIÈME PARTIE

PLAISIR FÉMININ ET ESPACE SOCIAL

Plaisirs damour   209

1540-1550. Lhéritage courtois
à la lumière néoplatonicienne   212

Plaisir dêtre servie   213

Jouir du plaisir de lamant   237

1550-1599. Relectures sensuelles du schéma
courtois par le pétrarquisme   255

Linvitation érotique : une poétique du hic et nunc   257

Variétés de la volupté : renouveler la poésie amoureuse   285

Plaisirs de Cour   301

Plaisirs du corps   301

Plaisirs de la coquetterie   301

Plaisirs de la danse   330

Les dames de Cour de Papillon de Lasphrise   349

Plaisirs de la parole, plaisirs de léchange   365

Corps, paroles et silences dans les Nouvelles Récréations   368

Rieuses et conteuses dans LHeptaméron   380

Du plaisir de léchange
au plaisir de savoir chez Taillemont   394

625

TROISIÈME PARTIE

PLAISIR FÉMININ ET ESPACE DE SOI

La voluptas

Plaisirs de laccomplissement hors de soi   409

Plaisirs de la maternité.

Injonctions, ambiguïtés, silences   409

De la femme entière à la mère entière :
les voix masculines du plaisir maternel
comme garant de laccomplissement de soi   410

Le plaisir maternel dans LHeptaméron :
aveuglements et substitutions   429

Figures de lectrices voluptueuses.

Réflexion didactique et représentation fantasmatique   444

Lire cest jouir : quel plaisir du savoir ?   446

Lire cest jouir : une érotique du texte offert   455

Voluptas ou gaudium ?
Les ambivalences poétiques de Tyard   464

Le gaudium

Plaisirs de la connaissance de soi   473

Plaisirs de létude, « honneste passetemps »
et « plaisir sage »   473

Louise Labé : émulation, transgression, provocation    473

Les dames Des Roches :
émulation, transmission, conciliation   477

Plaisirs mystiques.

Connaissance de soi par la connaissance de Dieu   498

Marguerite de Navarre : la joie et le je   498

Gabrielle de Coignard :
les angoisses qui procèdent de la joie divine   523

La volupté-joie du saisissement de soi.

Plaisir de la « saillie »   537

626

Plaisir et bonheur chez Louise Labé
et Pernette Du Guillet : pour une érotique nouvelle   539

Hélisenne de Crenne ou le plaisir du roman imaginaire   563

Conclusion   585

Bibliographie   595

Index nominum   619



Citer ce billet
Damien Boquet (2022, 26 mars). Plaisirs féminins dans la littérature française de la Renaissance. Les émotions au Moyen Âge, carnet d'EMMA. Consulté le 25 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/o7xb