Sensibilités nostalgiques

Source : Droz

Jelena Jovicic, Sensibilités nostalgiques. Perceptions affectives de l’espace et du temps au XIXe siècle, Droz, 2024

La culture du sensible et la politique des sentiments bénéficient aujourd’hui d’un intérêt marqué : les Sensibilités nostalgiques s’insèrent dans ce champ de recherche. L’ouvrage examine quelques étapes de l’évolution du concept de nostalgie dans la France du XIXe siècle, depuis la symptomatologie pittoresque qu’envisageait la médecine de l’époque, jusqu’à l’acceptation sociale d’un certain nombre de ces sensibilités. Recourant à une analyse discursive de plusieurs sites emblématiques du XIXe siècle, privés et publics (cartes géographiques, lettres d’exil, souvenirs d’enfance, photographies), Jelena Jovicic propose une synthèse des savoirs relatifs à la nostalgie (scientifiques, littéraires, philosophiques, technologiques) et invite à une réflexion d’ordre plus général sur l’historicité et la contingence des inclinations affectives dont le statut axiologique varie selon les époques.

SOMMAIRE :

TABLE DES MATIÈRES

REMERCIEMENTS

INTRODUCTION

CHAPITRE PREMIER LA NOSTALGIE MÉDICALE, LA GÉOGRAPHIE ET LE SENTIMENT NATIONAL

Une maladie mortelle

La nostalgie et le sentiment d’appartenance

La géographie et l’amour du pays

La nostalgie et la nation

CHAPITRE II LA LETTRE D’EXIL ET LES IMAGINAIRES DU PAYS NATAL

Vallès et Zola : Londres et la poétique de la différence

Le couple Hugo : Guernesey et le sentiment d’être chez soi

L’enracinement et le déracinement

CHAPITRE III LE RÉCIT DE SOUVENIRS ET LE RETOUR À LA TERRE DE L’ENFANCE

La pastorale et la nostalgie médicale

Le nostos et les souvenirs d’enfance

Le « nid » de l’enfance 

Le temps suspendu : la musique et la rêverie

Les maisons de l’ailleurs dans Le Roman d’un enfant

CHAPITRE IV LA NOSTALGIE À TRAVERS LES LENTILLES PHOTOGRAPHIQUES

Le daguerréotype et le patriotisme

Le « miroir qui garde toutes les empreintes »

La France en photographies

Le portrait au daguerréotype

Les portraits-cartes

Le Kodak et les portraits instantanés

La famille et l’album de photographie

CONCLUSION

ANNEXE

BIBLIOGRAPHIE

INDEX

TABLE DES ILLUSTRATIONS



Citer ce billet
Damien Boquet (2024, 1 mai). Sensibilités nostalgiques. Les émotions au Moyen Âge, carnet d'EMMA. Consulté le 17 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/10ski