Représentations des émotions divines (colloque)

LES DIEUX EN (OU SANS) EMOTION
PERSPECTIVE COMPARATISTE
GRECE, ROME, EGYPTE ET MESOPOTAMIE
(Images et textes : expressions, gestes et postures)
Journées Internationales organisées par l’Université de Genève et le Groupe de Recherche
Européen (GDRE, CNRS) « FIGVRA. Représentation du divin dans les sociétés grecque et
romaine »
10-12 décembre 2009
B111, UniBastions

Programme
B111, UniBastions
Jeudi 10 Décembre 2009

17h-19h Conférence de Clifford ANDO (Chicago) : « Incarnation »
***
Vendredi 11 décembre 2009
9h-9h30 Philippe BORGEAUD : accueil et ouverture
Présidente de Séance : Corinne BONNET (Toulouse)
9h30-10h15 Jean-Daniel DUBOIS (EPHE) : La tristesse et les larmes de Sophia dans
la gnose valentinienne
10h15-11h François VOEGELI (Lausanne) : Les dieux védiques sont-ils des
émotifs ?
11h-11h30 Pause
11h30-12h15 Francesco MASSA (Modène/EPHE) : Relectures philosophiques et
chrétiennes des émotions de Dionysos
12h15-14h15 Repas
Président de Séance : Jean-Pierre ALBERT (Toulouse)
14h15-15h Iwo SLOBODZIANEK (Toulouse) : Fureur, complainte et terreur
d’Inanna/Ishtar: dynamiques de l’émotion dans les représentations
religieuses littéraires paléobabyloniennes
15h-15h45 Marie-Christine VILLANUEVA (Paris) : Dionysos: repos et transe
15h45-16h15 Pause

16h15-17h Mariano TROIANO (EPHE) : La colère de Dieu: blke et le démiurge des
gnostiques

17h-18h Discussion Générale

Groupe de Recherche Européen (GDRE, CNRS)
« FIGVRA. Représentation du divin dans les sociétés grecque et romaine »
Samedi 12 décembre 2009
Présidente de Séance : Vinciane PIRENNE-DELFORGE (Liège)

9h30-10h15 Anne-Caroline RENDU LOISEL (Genève) : Dieux, Démons et colère dans
l’ancienne Mésopotamie

10h15-11h00 Yann BERTHELET (Paris) : Colère et apaisement des dieux : qui décide,
sous la République romaine, de l’expiation des prodiges ?

11h-11h30 Pause

11h30-12h15 Youri VOLOKHINE (Genève) : Grimaces et rictus en Egypte ancienne.
Bêtes, hommes et dieux

12h15-14h15 Repas
Présidente de Séance : Francesca PRESCENDIMORRESI (Genève)

14h15-15h Jean-Pierre ALBERT et Corinne BONNET (Toulouse) : La colère de
Yahvé contre son peuple

15h-15h30 Discussion générale
ORGANISATEURS
Unité d’Histoire des Religions de l’Université de Genève
Département des Sciences de l’Antiquité Faculté des Lettres,
5, rue de Candolle 1211 GENEVE 4
Centre Interfacultaire en Sciences Affectives
7, rue des Battoirs – CH -1205 Genève
Philippe.Borgeaud@unige.ch
Francesca.Prescendi@unige.ch
Youri.Volokhine@unige.ch
Anne-Caroline.Rendu@unige.ch

LIEU DE LA RENCONTRE
Université de Genève, B111, 5 rue De Candolle, 1205 Genève

PLAN D’ACCES
http://www.unige.ch/visite/batiments/fr/bastions.html

THÉMATIQUE
« Figura » est le nom donné à un Groupe de Recherche Européen (GDRE) qui étudie la représentation du divin
dans les sociétés grecque et romaine. Cette représentation passe par des voies multiples : plastiques (les
figurations des dieux), politiques (le rôle attribué aux puissances supérieures dans la conduite de la collectivité),
symboliques (les rituels), conceptuels (les systèmes théologiques), narratifs (les récits mythiques), etc. Ces
différentes voies d’approche seront explorées lors de rencontres internationales qui auront lieu en l’Allemagne,
en Belgique, en France et en Suisse, entre 2008 et 2011.
Les rencontres de Genève s’intéresseront à la question des émotions ou de leur absence dans les représentations
divines ; en Egypte, en Grèce, à Rome, en Mésopotamie, les dieux ne sont pas volontiers en proie à des états
émotifs évidents. Les représentations littéraires révèlent pourtant une large palette d’émotions. Les dieux, ou
certains dieux, sont habités par la colère, le deuil, la peur parfois. Certains dieux peuvent être sujets à leur propre
pouvoir. On les voit passer par des états extrêmes de colère ou de tristesse, ou au contraire, on les représente
comme impassibles, jouissant d’une sérénité imperturbable. Une gamme émotive plus ou moins explicite ou
détaillée, ou parfois au contraire totalement refusée, nous est signalée par des épithètes, des qualificatifs, ou
simplement des modes et des champs d’action.
Par rapport à ces données littéraires ou mythologiques, l’approche des dossiers iconographiques revêt une
importance particulière. On y observe des gestes, des postures, des expressions faciales plus ou moins codifiées.
Les statues ou autres images de culte sont dites parfois animées. Ce sont ces configurations émotives (ou au
contraire le refus de toute expression émotionnelle) que nous souhaitons questionner. Une de nos tâches
consistera à confronter ce qui se passe à ce niveau-là dans différents contextes culturels, en Grèce, à Rome, dans
le Proche-Orient et en Egypte, la perspective comparatiste étant appelée à s’expliciter dans nos discussions.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.