Archives de catégorie : Vient de paraître

Emozioni e luoghi urbani

Dall’antichità a oggi

a cura di Elisa Novi Chavarria e Philippe Martin,

Rome, Viella, 2021.

Pour l’acheter, cliquer ici !

Possono le emozioni conferire identità e significato ai luoghi? E a loro volta i luoghi sono rappresentativi degli stati emotivi individuali e collettivi di chi li pratica? E che tipo di testimonianze e tracce documentali ne hanno lasciato nell’iconografia e nel lessico delle fonti?

Partendo da questi interrogativi e da visuali tematiche e temporali assai diverse tra loro, che spaziano dall’archeologia al cinema, dal linguaggio dell’arte alla storia, gli autori dei diversi contributi propongono una serie di casi studio in cui la dimensione culturale e performativa delle emozioni va a intrecciarsi con la storia sociale dei processi di configurazione dello spazio urbano.

Il libro include anche un’intervista al land artist Saype, famoso per le sue incredibili realizzazioni di ‘affresco’ della natura in luoghi-simbolo di città come Parigi, Istanbul e New York.

Passions de femmes et théorie des humeurs. Balzac analyste des émotions féminines

Source : Classiques Garnier

Fériel Ben Rahima, Passions de femmes et théorie des humeurs Balzac analyste des émotions féminines, Classiques Garnier, 2023.

L’oscillation de la femme entre un bonheur sans cesse éphémère et un malheur toujours présent est un leitmotiv dans l’œuvre balzacienne. Cet ouvrage revisite la condition féminine dans l’univers balzacien afin de lever le voile sur les manifestations psychiques et physiologiques de l’émotion.

Le prince ému. Le gouvernement des sentiments, d’Auguste aux Sévères

Source : PU de Franche-Comté

 

 

 

DOSSIER : Le prince ému. Le gouvernement des sentiments, d’Auguste aux Sévères

Le prince ému. Le gouvernement des sentiments, d’Auguste aux Sévères

          Sarah Rey

Les émotions religieuses du Prince, d’Auguste à Domitien

          Romain Loriol

Claude ou l’absence de contrôle de soi

          Catherine Baroin

Sensus e perturbationes nei ritratti degli imperatori

          Karolina Kaderka, Massimiliano Papini

Der Herrscher weint. Überlegungen zur Funktion von Tränen in der politischen Kommunikation der römischen Kaiserzeit

          Judith Hagen-Hack

Honor and Shame in Western History

Source : Routledge

Jörg Wettlaufer, David Nash, Jan Frode Hatlen (ed.), Honor and Shame in Western History, Routledge, 2023.

A paraître en mars 2023

 

 

Book Description

 

This book covers a wide range of topics related to honor and shame in European historical societies: history of law and literature, social and ancient history, as well as theoretical contributions on the state of research and the importance of honor and shame in traditional societies.

Honor and shame in Western History brings together 14 texts of interdisciplinary scholars from Europe and North America. It covers a wide range of topics related to honor and shame in historical societies. The contributions cover periods of Western history from Greek and Roman times to the nineteenth century and many of them integrate the concept of a “deep history” of honor and shame in social interaction.

The book is essential for a broad audience interested in social history and the history of emotions.

 

Table of Contents

 

Part I: – Honor and Shame: Concepts and Challenges

1. The Unwieldy Phenomenon of Honor

Dagmar Burkhart

2. Shame: A Social Emotion and Its Cultural Concepts in a Historical (European) Perspective

Jörg Wettlaufer

 

3. Zero-Sum Emotions and Shame-Honor Dynamics

Richard Landes

 

Part II: Honor and Shame in Traditional European Societies

4. Honor-Shame Dynamics in Late Antiquity: Balance and Control

Jan Frode Hatlen

 

5. Gregory of Tours on Sichar and Chramnesind

Richard Landes

 

6. Better to die in honor than to live in shame?: A Comparative Approach to the Literary Dynamics of Honor and Shame in French Chanson de Geste, Romance, and Fabliau (Twelfth to Thirteenth Centuries)

Lisa Sancho

 

7. The Dynamics of Gender-Specific Honor and Shame in the Middle Ages. The Nibelungenlied as Example

Jutta Eming

 

8. The Emergence and Social Usage of Shaming Punishments in the Twelfth and Thirteenth Centuries in Northwest European Cities

Jörg Wettlaufer

 

9. Christian Humility, Papal Humiliations: An Honor-and-Shame Criterion in the Church’s History Grand Narratives

Bénédicte Sère

 

Part III: Honor and Shame in Modernity

10. Collective Shame in the Modern World: The Case of Blasphemy Laws and Tolerant Sensibilities

David Nash

 

11. The Culture of American Dueling under Attack: The 1856 Public Beating of an Abolitionist Massachusetts Senator by a South Carolina Congressman

Kenneth S. Greenberg

 

12. Brought Up with Shame: Trans-Generational Perspectives on Disciplinary Correction in Finland during the Twentieth and Twenty-First Centuries

Satu Lidman

 

13. Plato, MeToo, the Honorable, and the Others

Hege Dypedokk Johnsen

 

14. Shame, Modernity, and Postmodernity in Britain

David Nash

Ernesto de Martino, Mort et pleurs rituels : de la lamentation funèbre antique à la plainte de Marie

Ce livre magistral, enfin lisible en français !

Traduction MARCELLO MASSENZIO  – Langue d’origine : ITALIEN

  • Ecole Hautes Etudes En Sciences Sociales
  • À propos

    Dans Mort et pleurs rituels, Ernesto De Martino présente les résultats de son enquête ethnographique menée en Lucanie sur les coutumes funéraires. Il revient aux origines de celles-ci, fondées sur le refus d’une mort insignifiante et l’exigence humaine visant à procurer au défunt une seconde mort d’ordre culturel. Parmi ces dernières, l’institution de la plainte funèbre a joué un rôle primordial dans les civilisations méditerranéennes antiques.
    L’ouvrage se clôt sur l’Atlas illustré des pleurs, inventaire des techniques du corps exprimant le pathos : le riche répertoire des images (qui vont de

     

    Sommaire

    Introduction de Marcello Massenzio. La sagesse cachée des pleurs rituels.
    Chapitre premier. Crise de la présence et crise du deuil.
    Chapitre 2. La plainte funèbre de la Lucanie.
    Chapitre 3. La plainte funèbre folklorique euroméditerranéenne.
    Chapitre 4. Les funérailles de Lazzaro Boia.
    Chapitre 5. La lamentation funèbre antique.
    Chapitre 6. La moisson de la douleur.
    Chapitre 7. Grandeur et décadence des pleurs antiques.
    Conclusion.
    Annexes.
    Atlas illustré des pleurs.

Pour une histoire de l’expérience: le laboratoire médiéval

Voici  le dernier numéro de la revue Memini. Travaux et documents, de la Société des Études Médiévales du Québec, dont la partie thématique a été concoctée par Xavier Biron-Ouellet et votre serviteur, à partir du séminaire en ligne tenu pendant la pandémie (2020-21) et consacré à l’histoire de l’expérience. 

Comprise comme étude de la mise en forme, nécessairement subjective et culturelle, de ce qui est vécu sur le plan corporel, sensoriel, émotionnel et cognitif, la notion d’expérience permet de ne pas séparer l’émotion du sensoriel, le corporel du cognitif…

Voici la table des matières du numéro :

 

La fabrique de la morale au Moyen Âge

Source : PUR

Laurent Guitton (avec une préface de Silvana Vecchio), La fabrique de la morale au Moyen Âge. Vices, normes et identités (Bretagne, XIIe-XVe siècles), Rennes, PUR, 2022.

Des Français orgueilleux, des femmes luxurieuses, des gens du peuple ivrognes et paresseux, des courtisans cupides et envieux, des souverains sodomites : telles sont, entre autres, les figures récurrentes d’une véritable fabrique de la morale à l’œuvre en Bretagne entre les XIIe et XVe siècles.

En faisant de ce duché un laboratoire d’observation privilégié, ce livre reconstruit les modalités par lesquelles l’Église et l’État mettent en place les normes morales essentielles à la définition et à la consolidation d’un ordre politique et social. En s’appuyant sur le concept de péché et en l’adaptant aux différents contextes, ces institutions forgent des identités d’exclusion à partir de la religion, de la nationalité, du statut social, du genre ou de l’âge, qu’elles médiatisent dans l’espace public par une pluralité de discours. La fabrique de la morale devient ainsi une arme de culpabilisation des sujets bretons, mais aussi un instrument de stigmatisation d’une altérité menaçante, visant à justifier l’obéissance aux pouvoirs établis.

Fondé sur des concepts transdisciplinaires et des sources variées (productions juridiques, œuvres de pastorale, textes littéraires, sculptures), cet ouvrage est destiné aussi bien aux historiens et chercheurs en sciences sociales qu’à tout public soucieux de saisir les ressorts de la domination idéologique au Moyen Âge

Histoire des sensibilités (vient de paraître)

Source : PUF

A. Corbin et H. Mazurel (dir.), Histoire des sensibilités, Paris, PUF, 2022.

 

Résumé

Imaginée par Lucien Febvre, l’histoire des sensibilités est longtemps restée le fait de quelques pionniers. Écrire l’histoire de la vie sensible et affective des individus et des sociétés d’autrefois est un projet aussi séduisant que difficile. Mais se refuser à cette exploration, c’est mutiler l’histoire elle-même. C’est pourquoi ce territoire d’enquête a fini par acquérir sa pleine légitimité, au point d’embrasser un large spectre allant de l’étude historique des sens et des émotions à celle des sentiments et des passions. Outre qu’elle réinterroge les relations du corps et de l’esprit, comme le partage nature-culture, cette histoire à fleur de peau autorise de riches déplacements dans l’articulation concrète des histoires singulières et des expériences collectives. À travers des exemples historiques, de l’Antiquité à nos jours, les auteurs donnent à voir tout ce que l’étude des façons de sentir et de ressentir d’hier et d’aujourd’hui peut apporter à l’intelligence des sociétés.

Sommaire

Présentation

• Hervé Mazurel, « L’histoire du sensible : un territoire-limite ? » (accessible en ligne ici)

 

Explorations historiques

• Sarah Rey, « Le pouvoir des larmes. Pleurer dans l’Antiquité romaine »

• Damien Boquet, « Faut-il civiliser les barbares ? Penser et vivre les émotions au Moyen Âge »

• Anouchka Vasak, « « Les baromètres de l’âme ». Météores et sensibilités des Lumières au romantisme » 

• Clémentine Vidal-Naquet, « Écrire l’intime : le lien sentimental dans les correspondances conjugales de la Grande Guerre »

 

Perspectives

• Entretien avec Alain Corbin : « Nos sens n’échappent pas à l’histoire »

• Thomas Dodman, Quentin Deluermoz, Hervé Mazurel : « Les émotions en débat. Neurosciences affectives et sciences sociales de l’émotion »

Histoire des émotions collectives (vient de paraître)

Le dernier né (ou la dernière née car son genre est fluide) d’EMMA vient de naître et paraître, tous ses sens éveillés au monde et aux autres. Bonne lecture !

 

Damien Boquet, Piroska Nagy et Lidia Zanetti Domingues (dir.), Histoire des émotions collectives. Épistémologie, émergences, expériences, Paris, Classiques Garnier, 2022. 425 pages. ISBN : 978-2-406-13100-7. 28 euros.

 

Qui n’a jamais vécu cette sensation, exaltante souvent, effrayante parfois, d’être emporté par la foule, comme absorbé dans le « tous ensemble ! » scandé d’une seule voix ? Telles sont les émotions collectives, concrètes et impalpables, sensibles et fuyantes. Des spectacles romains aux « gilets jaunes », une équipe d’historiennes et d’historiens a entrepris d’enquêter sur cette étrange expérience. Comment la notion a-t-elle été pensée par les sciences humaines et sociales depuis le xixe siècle ? Comment les émotions collectives sont-elles forgées par les discours dans l’histoire ? Comment agissent-elles sur le cours des événements ? Ces grandes questions guident les quinze études réunies dans ce volume d’histoire collective.

Sommaire

PREMIÈRE PARTIE

HISTOIRE INTELLECTUELLE
DE LA NOTION DÉMOTION COLLECTIVE
DEPUIS LE XIXe SIÈCLE

 
Nagy (Piroska), “Histoire des émotions collectives. Éléments pour la trajectoire d’un phénomène et d’un concept”, p. 9-64
 
Boquet (Damien), “Un désir de foule. Du collectif de l’émotion à l’émotion collective dans la psychologie scientifique (xixe – début xxe siècle)”, p. 65-89
 
Courtine (Jean-Jacques), “La voix du peuple. Les émotions, le langage et la foule à l’aube de l’ère des masses”, p. 91-105
 
 

DEUXIÈME PARTIE

FABRIQUE DE LA FOULE ÉMUE

 
Forichon (Sylvain), “Étude de quelques cas d’émotions de foule lors des spectacles de l’Antiquité romaine”, p. 109-131

Nagy (Piroska), “Événement et émotion collective. Le cas des Flagellants à Pérouse (1260)”, p. 133-162
 
Klaniczay (Gábor), “Le moment du miracle. Émotions collectives dans deux collections de miracles d’Europe centrale : sainte Élisabeth et sainte Marguerite de Hongrie”, p. 163-185
 
Challet (Vincent), “De quo… fuerunt dolentes & turbati.
De l’émotion comme dé-légitimation du politique”, p. 187-210
 
Brazil (Sarah), “Collective Emotions and the Audience in Early English Drama”, p. 211-236
 
Morosini (Giulia), “From Fearful to Brave. The Shaping of Collective Emotions through Bodily Practices by the Italian Renaissance Condottieri”, p. 237-258
 
 

TROISIÈME PARTIE

LA FOULE ANIMÉE PAR LÉMOTION

Murray (Nathan), “Les tumultes de la multitude. Versatilité et verticalité de l’émotion populaire chez Cicéron”, p. 261-284
 
Weber (Anne-Gaëlle), “La colère de la foule au service de la construction de l’altérité. L’exemple de l’hagiographie missionnaire carolingienne”, p. 285-306
 
Zanetti Domingues (Lidia Luisa), “Foules émues au pied de l’échafaud dans l’Italie communale des xiiie et xive siècles”, p. 307-326
 
Vidoni (Nicolas), “L’émotion collective au défi de la foule
Les débuts de la Révolution à Montpellier”, p. 327-352
 
Wahnich (Sophie), “Les émotions collectives comme émotions sacrées et souveraines pendant la Révolution française 1789-1794”, p. 353-382
 
Bantigny (Ludivine), “« Gilet jaune colère noire ». Affects politiques d’un mouvement historique”, p. 383-403
 
 
Index des noms de personnes, p. 405-410
 
Index des noms de lieux, p. 411-413
 
Résumés, p. 415-421
 
Table des matières, p. 423-425

 

Thinking About Tears

Source : OUP

M. Menin, Thinking About Tears. Crying and Weeping in Long-Eighteenth-Century France, Oxford University Press, 2022.

A crucial period for the birth of the modern subject, France’s ‘long eighteenth century’ (approximately 1650-1820) was an era marked by the formulation of a new aesthetic and ethical code revolving around the intensification of emotions and the hyperbolic use of weeping. Precisely because tears are not a simple biological fact but rather hang suspended between natural immediacy, on one side, and cultural artifice, on the other, the analysis of crying came to represent an exemplary testing ground for investigations into the enigmatic relations binding the realm of physiology to that of psychology. Thinking About Tears explores how the link between tears and sensibility in France’s long eighteenth century helps shed light on the process through which the European emotional lexicon has been built: from viewing tears as governed by the sphere of ‘passions’ and ‘feelings’, thinkers began to view crying as first a matter of sensibility and then of sensiblerie (a pathological excess of sensibility), thereby presupposing an intimate connection with the category of ‘sentiments’. For this reason, this volume examines not only or even primarily the actual emotion of crying, but also the attempt to think about and explain this feeling. Drawing on a wide range of early modern philosophical, medical, religious, and literary texts-including moral treatises on the passions, medical textbooks, letters, life-writings, novels, and stage-plays-Thinking About Tears reveals another side to a period that has too often been saddled with the cursory label of ‘the age of reason’.

Introduction: Thinking about Tears
Part One: The Passion of Tears
1:From Heaven to Earth: Horizontal and Vertical Tears
2:From the Man without Passions to the Crying Hero
3:Tears and Humours
4:The Tears of the Soul
Part Two: The Weeping Century: The Rise of Sensibility
5:Physical and Moral Tears
6:The ‘homme sensible’
7:The Pedagogy of Tears
8:The Tears of the Revolution
Part Three: Rivers of Tears and Drought: From Sensibility to ‘sensiblerie’
9:Sentimental Onanism and the De-moralization of Crying
10:Pathological Tears
11:The Strategy of Crying
Conclusion

Feeling Political

Source : Open Access

U. Frevert, K. M. Pahl et al., Feeling Political. Emotions and Institutions since 1789, Palgrave Macmillan, 2022.

disponible en accès libre

Historicizing both emotions and politics, this open access book argues that the historical work of emotion is most clearly understood in terms of the dynamics of institutionalization. This is shown in twelve case studies that focus on decisive moments in European and US history from 1800 until today. Each case study clarifies how emotions were central to people’s political engagement and its effects. The sources range from parliamentary buildings and social movements, to images and speeches of presidents, from fascist cemeteries to the International Criminal Court. Both the timeframe and the geographical focus have been chosen to highlight the increasingly participatory character of nineteenth- and twentieth-century politics, which is inconceivable without the work of emotions.

Grief, Gender, and Identity in the Middle Ages

Source : Brill

Lee Templeton (ed.), Grief, Gender, and Identity in the Middle Ages. Knowing Sorrow, Brill, 2022

This edited collection examines the ways in which medieval grief is both troubled and troubling––troubled in its representation, troubling to categories such as gender, identity, hierarchy, theology, and history, among others. Investigating various instantiations of grief—sorrow, sadness, and mourning; weeping and lamentation; spiritual and theological disorientation and confusion; keening and the drinking of blood; and grief-madness—through a number of theoretical lenses, including feminist, gender, and queer theories, as well as philosophical, sociological, and historical approaches to emotion, the collected essays move beyond simply describing how men and women grieve in the Middle Ages and begin interrogating the ways grief intersects with and shapes gender identity.
Contributors are Kim Bergqvist, Jim Casey, Danielle Marie Cudmore, Marjorie Housley, Erin. I. Mann, Inna Matyushina, Drew Maxwell, Kristen Mills, Jeffery G. Stoyanoff, Lee Templeton, and Kisha G. Tracy.

Poétiques de l’amour

Source : Passés/Composés

Joël Blanchard, Poétiques de l’amour. Sexualité, genre, pouvoir, XIe-XVe siècle, Paris, Passés/Composés, 2022.

 

Depuis les premiers écrits chrétiens jusqu’aux expressions les plus abouties de l’amour dit courtois au XVe siècle, Joël Blanchard interroge l’histoire du discours amoureux, ses formes de pensée et d’écriture qui se sont forgées depuis un millénaire. Avec force d’exemples, l’auteur retrace les débats, théologiques et rhétoriques, les controverses, morales et philosophiques, convoque les acteurs, troubadours, clercs, chevaliers et dames, et révèle que si la fin’amor est d’abord l’affirmation de l’amour le plus délicat et passionné, elle s’avère bientôt être l’expression d’une tradition misogyne. Les échos de ces temps où la voix des femmes peine à se faire entendre parviennent jusqu’à nous. Sexualités, virginité, chasteté et désir, ou encore conjugalité, mariage et célibat sont autant de sujets qui animent l’espace public, et montrent que l’expression de l’amour est avant tout une question de pouvoir.

ISBN 978-2-3793-3251-7
Parution 20/04/2022
Pagination 336 pages
Format 14 x 20
Prix 22 €